• Anceline Sidlovski

Je voudrais gérer mes émotions !

Il y a quelque temps, un nouveau client a pris place dans mon cabinet.

Il me semble que je suis un peu “sa dernière chance”.

Sa sœur lui a conseillé de faire de la sophrologie, mais il ne sait pas trop de quoi il s’agit...

Il souffre d’une rupture et voudrait prouver qu’il peut changer : “Je veux gérer mes émotions, me dit-il !

gérer ses émotions avec la sophrologie


colére et sophrologie

Nous échangeons. Il m’explique se mettre rapidement en colère, ne sachant comment s’exprimer sans lever le ton, il n’a jamais tapé mais peut facilement casser des objets .. Il regrette aussitôt, et se sent coupable, il a honte et se dégoûte.

Il voudrait pouvoir s’installer dans une relation saine et stable mais comprend les raisons de ses échecs successifs, il veut changer.


La séance commence par une découverte pour lui: les émotions ne sont pas dans sa tête…. mais dans le corps !!


Le Larousse définit l’émotions comme “une réaction affective transitoire d’assez grande intensité, provoquée par une stimulation venue de l’environnement.

gestion des émotions et sophrologie


Mon client va devoir apprendre à se détendre, à s’installer dans l’ici et maintenant, prendre du recul, pour ne pas “partir au quart de tour".


Sous ma voix, il se concentre sur son corps et sa respiration, mon but est de l'entraîner à se connecter à ses ressentis : il va libérer la boule de colère qu’il ressent dans son ventre et dans sa cage thoracique, il va abaisser son rythme cardiaque, et installer ses mains dans un relâchement indispensable jusque dans la pulpe de ses doigts.

La colère se dissipe, mon client apprécie … il comprend.


Il est évident que cette séance ne sera pas suffisante pour regagner le cœur de la belle, mais mon interlocuteur, qui m’avoue être toujours pressé et tendu se sent apaisé.

Je lui montre le geste signal du tra-tac, qui va lui permettre de se recentrer ,et de lâcher prise. Cet exercice consiste à s’ancrer profondément, les jambes légèrement relâchées ,les pieds s’enfoncent dans le sol, on pose un doigt entre les deux sourcils, pour revenir à soi, et souffler sur toutes les tensions et émotions négatives.

Le mental se calme.

Mon client peut imaginer déposer au bout de son doigt la preuve de sa bonne volonté pour changer…



Une séance prochaine est prévue, il sait que le chemin sera long pour arriver à se canaliser, mais il apprécie l’apaisement que lui procure la sophrologie.

En prenant confiance en lui, mon client va pouvoir apprivoiser ses émotions, et aborder plus sereinement ses prochaines relations amoureuses.



14 vues0 commentaire