top of page
  • Anceline Sidlovski

Procréation Médicalement assistée : se préparer mentalement et positivement avec la Sophrologie !

Lorsque le deuil de la grossesse naturelle est effectué, le couple s’installe dans une nouvelle urgence: se faire aider par la médecine pour aboutir à la concrétisation de leur projet bébé.

Il va falloir trouver le bon interlocuteur, et les rencontres médicales sont bien souvent loin de la bienveillance espérée.

Un patient sur quatre dit avoir eu des difficultés à trouver le bon médecin compréhensif qui explique et prend son temps.


Procréation Médicalement assistée : se se préparer mentalement et positivement avec la Sophrologie !


La sophrologie aide les femmes à retrouver confiance en leurs corps


Le corps de la femme devient un objet, on oublie le psychisme, le symbolisme, on nie les douleurs. Elle doit se plier à ce que la science attend d’elle.

La sophrologie aide les femmes à retrouver confiance en leurs corps

A ce stade du parcours, la sophrologie sera une aide précieuse pour se réconcilier avec son corps et celui de l’autre.

Les tensions au niveau du cou et du dos vont se relâcher.

J’aime beaucoup voir les mains de ces femmes s’ouvrir en imaginant la douceur du sable chaud, une eau fraîche de ruisseau, alors qu’elles étaient repliées sur leur souffrance.


Les prises de sang régulières, les piqûres, les échographies seront vécues comme des sauts d’obstacles inévitables à franchir avec succès, en oubliant les douleurs ressenties.

Les visualisations positives vont permettre de prendre du recul et de s’installer dans une bulle : un espace à soi. En séance, nous installons “le décor”. Il sera possible de le retrouver lors des examens désagréables.


Dans cette partie du protocole, le couple et surtout la femme sera dans l’action.

Le ressenti sera moins désagréable que dans le stade de l’attente.



La sophrologie : une aide pour appréhender avec plus de confiance la PMA


Il faut savoir que dans un parcours de procréation, il va falloir attendre.

Le couple s’installe dans une machinerie vécue parfois comme inhumaine: il va falloir attendre un rendez-vous, puis attendre en salle d’attente du médecin, du laboratoire, de l’échographie …puis attendre les résultats, puis attendre les dates de transfert avec peut être des délais dus à des hyperstimulations, puis attendre les résultats de savoir si la grossesse a pris …. Il faut de la patience et savoir gérer ses frustrations.

Etre en PMA devient le phare de sa vie, il faut oublier les vacances car on ne sait jamais où on en sera de ses dates, il est difficile de programmer quoique ce soit….le temps est compté en J plus.

La sophrologie : une aide pour appréhender avec plus de confiance la PMA

Sans parler des examens faits sous silence, l’air de rien, avant ou après le travail.

Cela demande une énorme énergie. Il faut garder espoir et lâcher prise.


Dans mon cabinet, les femmes pleurent beaucoup. Le corps et le mental se vident. Cela fait un bien fou! Il faut un endroit où déverser son chagrin, sa colère, son ressenti d’injustice, de culpabilité.


Anceline SIDLOVSKI sophrologue PMA

Je comprends, j'accueille, et je tends la main au travers des exercices de sophrologie: s’accrocher à ses valeurs de transmission, de famille, d’amour.

S’installer dans la confiance en son couple, en la médecine, en son corps avec lequel on va se réconcilier, car il va nous accompagner jusqu’à la fin de notre vie.


Cette épreuve devient une force de vie dans laquelle on s’ancre pour en sortir victorieux; le couple sera encore davantage soudé pour avancer ensemble dans leur vie.


bottom of page