• Anceline Sidlovski

LA SOPHROLOGIE et la FEMME

Dés l'enfance , la femme doit faire ses preuves et répondre à certains critères dictés par la société.

Elle aura beaucoup de mal à prendre soin d'elle, à s'ancrer dans ses propres valeurs, sans culpabilité.

Lorsque j'ai découvert tardivement la sophrologie, j'ai compris tout ce qui m'avait manqué !

Je sais me connecter à mon corps, me sentir dans l'instant présent , gérer mes douleurs mais aussi mes doutes.

La sophrologie fait émerger une source enfouie en chacun d'entre nous .

La femme fait souvent passer les autres avant elle: la famille, le travail, le conjoint , les enfants, etc....Il ne faut cependant jamais oublier que pour être bien avec les autres, il faut être bien avec soi-même


5 vues0 commentaire