Sophrologie pour ados

Les Ados

Sophrologie pour ados

Sophrologie pour ados paris

LA SOPHROLOGIE POUR L’ ADOLESCENT

Les séances de sophrologie sont très utiles , pour ne pas dire indispensables, à l’adolescence.  En cette période de transition, n’étant plus un enfant, pas encore un adulte, l’adolescent peut se sentir perdu ,seul, incompris.

La sophrologie va lui donner une hygiène de vie, des fondements auxquels il pourra se référer toute sa vie.

Les bienfaits de la Sophrologie sur les adolescents

Etre bien dans son corps, dans “sa peau d'ado “!

 

L’adolescent subit la transformation de son corps.Il ne le reconnait plus.Il va bien souvent vouloir le cacher sous des vêtements amples et foncés ou au contraire l’exposer par provocation.

La peau peut devenir boutonneuse, l’image du corps perçue peut conduire à l’anorexie ou à la boulimie,  suivant les repères de l’adolescent ;il lui faut  appartenir à un groupe, à “une bande"grâce à laquelle il se sent exister.

 

En séance de sophrologie, dans mon cabinet, le jeune va se concentrer sur sa propre individualité: Il s’installe dans son “ancrage”,les deux pieds s’enfoncent dans le sol, connecté à ses valeurs (ce qui est important pour lui: la santé, les parents, la réussite) ; il est dans l’ici et maintenant ,à l’abri du regard et du jugement des autres.

Il va découvrir son monde intérieur et l’harmoniser avec l’extérieur . Cela s’apprend…..et les jeunes comprennent vite. Cela leurs parle!



 

Favoriser un sommeil réparateur

 

L’adolescent se dit souvent “fatigué”, tout en refusant d’aller se coucher. Il va préférer rester des heures durant un écran, ( ordinateur, tablette, smartphone ). Il est difficile de  se mettre en “pause”!

La culpabilité va ensuite  venir perturber  un sommeil, régulé par la mélatonine. Il sera difficile de s’endormir ..Le jeune se trouve en manque de repos. On s’installe dans un système sans fin. 

 

En séance de sophrologie, l’adolescent prend conscience de l’importance du sommeil sur sa santé et des conséquences sur sa mémoire et sa capacité de concentration. Un déficit en sommeil augmente le stress et toutes les émotions négatives.

 

Je vais lui proposer des rituels précédant son coucher :.Il va décider d’une heure “raisonnable “pour couper les écrans qui ne sera pas repoussée.Il n'y a plus de conflit avec les parents! C est “SA” décision, 

Nous activerons une image ressource qui lui permettra de lâcher prise et de s’endormir.

Reposé(e)  sa capacité de concentration en classe sera meilleure.

C’est un véritable entrainement du cerveau, et l’ado va rapidement intégrer les bénéfices de la méthode.


 

Prendre confiance en soi 

 

En séance de sophrologie , l’adolescent va comprendre les manifestations de ses émotions : boule au ventre, mains moites, peur de prendre la parole en public, voir vertiges… vomissements..etc… Il va mettre des mots sur ses “maux” et apprendre à gérer son stress.

 

Peur de décevoir et de l’avenir ; l’adolescent reste un enfant dans un corps d’adulte en devenir . 

 

Il lui  est compliqué de parler avec les adultes  avec lesquels il aura envie de s’opposer pour s’affirmer. 

La colère s’installe facilement, sensation de ne pas être compris, pris au sérieux.

 

La sophrologie prend alors toute sa place:en contactant tout le corps à l'inspiration, on va relâcher à l’expire en imaginant chasser toutes les émotions négatives.

. Les jeunes apprécient beaucoup ces exercices qui leur permettent d’expulser les  tensions , de se détendre et de laisser émerger le calme, le positif.

 

Apaisés, ils ont davantage confiance en eux et arrivent à retrouver de l’énergie.

Les exercices de sophrologie seront de précieux outils pour préparer les examens , éviter de perdre ses moyens les jours importants et durant les oraux.

Les avis des jeunes 

En résumé : La sophrologie  devrait être enseignée à l’école !!!!

 

Il y a quelques cours donnés parfois mais cela reste insuffisant et bien loin des méthodes utilisées dans les pays du Nord ..

 

C’est un bonheur pour moi d'accueillir les adolescents, de les guider vers la bienveillance avec eux même, comme j’aurais aimé qu’on me l’enseigne ..

 

Dans l’écoute et le non jugement, je les aide à prendre du recul, à "être bien dans leurs baskets”