sophrologie après accouchement

La sophrologie pour un nouvel équilibre après l’accouchement

vivre l’après-accouchement avec la sophrologie

Bien vivre l’après-accouchement avec la sophrologie

La sophrologie, est idéale pour se remettre en forme après son accouchement, se réapproprier son corps,  à trouver son équilibre, et établir une relation fusionnelle avec son bébé.

 Sophrologie post-partum, une vie après l’accouchement

A la naissance la sophrologie pour récupérer

Pour la naissance, on parle de “délivrance”:le corps se libère de l’enfant conçu. Il y a désormais deux êtres humains distincts.

Celui de la femme a rempli sa fonction première : enfanter !

 

De femme enceinte, elle devient mère, consécration ultime dans la société; toute l’attention de son entourage sera désormais portée sur le bébé, sans se soucier d’elle.

Après avoir tout donné durant neuf mois,  avec comme point de paroxysme l’accouchement, la jeune maman se sent épuisée, fracassée par ce boomerang d’émotions. 

Elle peut souffrir (césarienne, épisiotomie, seins gonflés etc….) Son corps déjoue les règles de la féminité  en restant flasque et dégoulinant. Rien de très glamour !!!!


 

La sophrologie en visio à la maternité  et de retour à la maison

 

Pratiquer la sophrologie après un accouchement va permettre à la maman de se détendre, de se remettre de cette tornade qu’elle vient de traverser, de se recentrer, en pensant à elle, à se féliciter.

 

Les exercices de respiration, de relâchement musculaire vont entraîner une diminution de la pression. Le corps se relâche, le mental s’apaise: “ça y est” , ‘c’est fini’; mon bébé est là! Tout va bien.

Par le biais des séances de sophrologie réalisées en visio, mes clientes me déposent leur tristesse, leur frustration parfois ressenties dont elles se sentent coupables : ne devraient- elles pas êtres heureuses et comblées ??? 

Les émotions suivant une naissance sont multiples, nouvelles , elles peuvent surprendre et déstabiliser.

Les ayant vécues dans ma chair, j'accueille avec respect et bienveillance, dans le non jugement tout ce qui peut être déposé.

Quelquefois il suffit de dire, de parler, pour se sentir léger.

La sophrologie permet de prendre conscience de son vécu, de le vivre intensément de façon la plus positive possible.


 

Comprendre le baby blues et le surmonter avec l’aide de la sophrologie

 

Le baby blues survient après l’accouchement chez 80 pour cent des femmes, il provient de la chute des hormones de la grossesse. 

Les émotions fluctuent, on passe du rire aux pleurs à chaudes larmes sans savoir pourquoi. Le savoir permet de dédramatiser, de prendre du recul et d’attendre que cela passe . Il ne doit  pas trop durer, si l’entourage est présent et compréhensif. 

La maman se sent fatiguée, en manque de sommeil, a peur de ne pas savoir s’occuper de son bébé seule en rentrant à la maison. Elle prend conscience de ses responsabilités nouvelles : plus rien ne sera comme avant et cela peut effrayer! Tout cela est bien normal, il faut du temps pour s’habituer à ces changements et prendre soin de soi.


Pratiquer la sophrologie va permettre de favoriser un sommeil réparateur, même court!! Entre deux tétés, apprendre à récupérer est possible.

La sophrologie et la dépression post-partum

Si le baby blues se prolonge, la maman peut entrer en dépression, maladie plus sérieuse qui touche plus de dix pour cent des femmes.

Perte d’entrain, léthargie, idées noires, difficultés à entrer en lien avec son bébé sont les signaux d’alarme à ne pas négliger.

Ne pas se reconnaître devant ce nouveau corps de mère entraîne beaucoup d’angoisses et de doutes sur sa capacité à bien s’occuper de son nourrisson; la jeune maman, fatiguée, a besoin de trouver ses repères. La maternité ne lui semble pas être le royaume de toutes les bonheurs promis. 

Le conjoint doit soutenir sa femme, ainsi que l’entourage.

Parler est essentiel.

Mais tout dire n’est pas toujours simple… Mon oreille de thérapeute sophrologue  me permet de recevoir et d'accompagner sur ce nouveau chemin de la maternité.

La sophrologie pour être bien dans sa “peau”

En séance de sophrologie, la femme va se réconcilier avec son corps : les pieds s’ancrent au sol, on expire les émotions négatives, on s’installe dans la confiance en soi, en son couple. 

La jeune maman n’est pas que mère mais avant tout un femme, épouse, amante. 

La sophrologie permet de s’installer dans ce postulat essentiel .

On va ensuite pouvoir prendre du recul face à toutes les injonctions de la "mère parfaite” relayées par les réseaux sociaux, les conseils divers et variés.

La sophrologie pour développer l'estime de soi

Se retrouver seule avec son bébé, semble parfois effrayant pour certaines femmes. Peur de mal s’y prendre, de lui faire mal, voir de le faire tomber autant de pensées parasites dont la maman a du mal à se défaire.

 Les exercices de sophrologie vont balayer ces angoisses, le stress diminue et  finit  par disparaître.

La sophrologie, par son axe existentiel, permet à la maman  de prendre conscience de sa capacité à être la meilleure personne pour s’occuper de son enfant. 

Elle va mettre en place des stratégies pour contourner les difficultés qui ne manqueront pas d’arriver, avec ce petit être qui ne demande qu’à être aimé, et dont elle se promet de prendre soin jusqu'à la fin de ses jours.

En conclusion :  “La sophrologie, pour plonger dans un grand bain d’amour et se laisser guider en douceur sur le chemin d’une parentalité confiante."