[Publié sur Thérapeutes magazine] Comment lâcher prise avec la sophrologie

February 7, 2020

 

Savoir lâcher prise où comment devenir libre et heureux par la sophrologie !

 

Lâcher prise…d’où vient cette expression d’après vous ? Quel en est son sens ? Que cache-t’elle ?

On se sent attaché, lacéré, noué !

 

Autant de cordes, de fils, de nœuds qui nous lient à notre enfance, à notre passé, voire à notre entourage personnel ou professionnel.

On voudrait se défaire, couper ces liens qui nous étouffent et nous empêchent de nous sentir libres et heureux.

Aucune prise de recul n’est possible : nous nous sentons « pieds et poings liés ».

Une souffrance se fait sentir, nous en avons « plein le dos.

Nous sommes contraints et nous sentons obligés. Il y a de la dépendance.

 

Travailler sur nos émotions

 

Il va nous falloir dénouer tout cela ; à commencer par nos émotions (la peur, la colère, la tristesse notamment) logées au plus profond de nous-même et plus précisément de notre ventre :

On va :

  • inspirer profondément,

  • bloquer notre respiration,

  • expirer en imaginant se délester de ce négatif.

Le ventre se gonfle et se dégonfle, le corps se détend, on perçoit une ondée de calme sur laquelle notre esprit va pouvoir se poser pour lâcher prise par exemple au moment du coucher.

Sous la voix du sophrologue, vous allez pouvoir découvrir des images ressources qui sont les vôtres.

Les images ressources ne demandent qu’à se laisser apprivoiser…. par exemple, on peut imaginer se blottir dans une bulle de calme ou encore s’imaginer à l’abri inondé de lumière…

Apprendre à se concentrer sur ses propres ressources, ne plus dépendre du regard des autres est une profonde richesse.

Mieux que quiconque, vous connaissez la force qui est en vous. En fermant les yeux, vous arrivez à la localiser dans vos jambes, vos bras, la pulpe de vos doigts.

De la même manière, vous cernez vos blocages (peur, freins, tensions etc…) parfois installés depuis l’enfance.

Vous êtes peut-être marqué par un événement traumatisant survenu dans votre vie. Il vous appartient de vous en détacher.

Les exercices de déplacement du négatif vont vous y aider.

 

Les exercices de déplacement du négatif en sophrologie

 

L’enfance n’est pas toujours une période heureuse, et certains traumatismes se sont installés depuis bien longtemps, entraînant une codépendance dont il n’est pas aisé de se sortir !

L’enfant doit satisfaire les grandes personnes qui l’entourent.

Il doit écouter, obéir, pour grandir et devenir autonome.

Devenu adulte, il va travailler, se marier peut-être, transmettre ! Voila de nouvelles chaines qui s’installent !

 

https://therapeutesmagazine.com/comment-lacher-prise-avec-la-sophrologie/

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

UN VRAI CADEAU POUR TOUTE OCCASION

December 22, 2018

1/6
Please reload

Posts Récents

February 14, 2020

January 31, 2020

January 22, 2020

January 9, 2020

December 19, 2019

Please reload

Archives